Page d'accueil > Bien débuter en bourse > Dividendes : La Clé de la Retraite Complémentaire pour Nicolas

Dividendes : La Clé de la Retraite Complémentaire pour Nicolas

Nicolas adore confectionner des gâteaux et des sucreries mais il ne pourra pas le faire jusqu’à 70 ans. Dans sa tête, il effectue le calcul mental suivant. S’il achète un panier d’actions pour 100 € et que ce panier offre 3 € de dividendes et 1 € de plus-value par an, alors au bout de 25 ans il aura amortie son panier d’actions. Ensuite, c’est-à-dire à partir de 57 ans, tous les dividendes et toutes les plus-values qu’il touchera iront directement dans sa poche.

Nicolas est séduit par son idée : investir dans des sociétés qui offrent des dividendes pour se créer un revenu complémentaire avant 60 ans.

Malheureusement, un dividende n’est jamais garanti. Par exemple, le mardi 31 mars 2020 (à cause de la pandémie de Covid), le conseil d’administration de Société Générale a décidé de couper le dividende de la banque au logo rouge. En 2019, il n’y pas eu de dividende pour les actionnaires de la Société Générale.

Nicolas, notre salarié pâtissier à la recherche de sociétés à dividendes, peux se tourner vers trois champions du dividende.

  • L’Oréal, la multinationale française spécialisée dans les produits cosmétiques. Depuis 2015, la société française offre un dividende en constante augmentation. En 2015, il était de 2.70 €. Aujourd’hui, il est de 6.60 €. Il a plus que doublé en 10 ans. L’Oréal a plus de cent ans d’existence et est l’une des marques les plus influentes au monde dans l’industrie de la beauté.
  • Nestlé, le spécialiste agroalimentaire suisse, n’a pas baissé son dividende depuis 22 ans. Il est passé de 2.20 chf en 2015 à 3 chf aujourd’hui.
  • Pepsico, le concurrent de Coca-Cola, n’a pas diminué son dividende depuis 25 ans. En 2015, il était proche de 2.76 $ et, aujourd’hui, il est proche de 5 $.

Derrière ces trois champions, il y a l’idée de sélectionner des sociétés stables dans leurs activités et ayant démontré une capacité constante à récompenser leurs actionnaires. Imaginez : Pepsico a augmenté son dividende chaque année pendant 25 ans ! Dit autrement, la société a augmenté son dividende pendant la situation chaotique du Covid (2019-2022), pendant la crise grecques (2010-2011), pendant la crise des subprimes et autres. Ce n’est pas la promesse d’un dividende garanti, mais c’est une belle démonstration de force durant les périodes économiques difficiles.

Dans le détail, L’Oréal se négocie en bourse sous le code FR0000120321, Nestlé se négocie sous le code CH0038863350 et Pepsico se négocie sous le code US7134481081 (découvrez les cours ou analyses de ces valeurs en testant hiboo gratuitement

Nicolas est très content de ces trois champions. Ils offrent une perspective solide pour la création d’un revenu complémentaire avant ses 60 ans. En plus, ce trio est diversifié ! L’ensemble couvre différents secteurs allant du luxe à la consommation courante en passant par la France, la Suisse et les États-Unis ! Avec dix autres champions du dividende de la même trempe, son portefeuille sera parfaitement résilient face à l’avenir qui nous attend.

 

Un article écrit par Richard Garnier, auteur De La Bourse Au Bitcoin aux Édition Eyrolles

Tous les jours à 9h, avec des milliers d’abonnés, on décrypte un portefeuille boursier sur la chaine YouTube : DeLaBourseAuBitcoin – YouTube